Justice, Tarot, Arcane Majeur
Justice, Tarot, Arcane Majeur

La Justice

Et si La Justice parlait…

Le Fou croise sur son chemin trois personnes. Deux d’entre elles se disputent dans un brouhaha nébuleux. Cette querelle ne semble pas aboutir à une entente. Le Fou discerne à peine que quelques mots ici et là, sans vraiment comprendre quoi que ce soit. Une femme écoute l’histoire des deux frères avec une attention soutenue. Elle est d’une magnitude insolite, grande et élancée, atteignant presque le ciel. Sa beauté est sans égal et d’une élégance magistrale dans sa robe de couleur d’azur et d’émeraude. D’un équilibre imposant respect et dignité que personne ne risque de nier. Elle tient dans une main une longue épée et dans l’autre une escarcelle. Assise, sur une petite table de cristal, se trouve une balance délicatement brodée de bronze et d’argent. La discussion se transforme en une bagarre d’insultes relancées de part et d’autre. Il n’y avait certainement rien à y comprendre. La Grande Dame, représentant La Justice, leur dit avec fermeté.

« Silence, s’il vous plaît, je ne veux plus entendre un seul mot. » Le plus jeune des deux frères s’exclame, « mais vous ne pouvez lui donner l’argent de notre père, en plus qu’il en dispose amplement, tout ce qu’il fera de bon sera de le gaspiller. Tandis que moi, je suis pauvre et je saurai l’utiliser à bon échéant.

D’un mouvement rapide et inattendu, elle lance le sac rempli d’argent très haut dans les airs. D’un même coup, elle élève sa longue épée et suivant le mouvement de sa lame on y discerne un faisceau lumineux. Elle fracasse avec une force surprenante le sac en deux, faisant ainsi tomber les pièces d’argent en tintement de partie égale sur la balance.

« Voici ce qui est juste, » dit-elle, « vous aurez chacun votre part. » Chaque frère, déçu et fâché de cette injustice, ramasse sa partie et retourne sur son chemin venant.

Le Fou, sans mot dire, reste là et s’interroge. Il réalise que cette situation ressemble à un épisode de son passé. La Dame lui sourit un instant et lui dit, « c’était la bonne chose à faire. Le riche gaspillera moins et le pauvre pourra en profiter. » « Oui, Madame, vous avez été juste, »  lui dit le Fou.

Puis, il réfléchit sur ce qu’il avait accompli durant sa vie et sur quoi il avait mis tous ses efforts. Il réalise que son travail acharné l’avait aveuglé et fait négliger son âme. Il s’enivrait de son travail et des biens qui le comblaient. Sans voir que son équilibre intérieur penchait d’un seul côté de la balance. Maintenant, il découvre qu’il doit autant nourrir son corps que son esprit, afin d’y trouver liberté, harmonie et équilibre.

La Justice 11e Arcane Majeur du Tarot

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NAMASTE

Cher(e) Ami(e), S'il vous plaît, écrivez-moi un courriel et je répondrai très bientôt. Paix Amour et Lumière, Monasoleil

En cours d’envoi

©2018 La Voix du Tarot à www.montarot.ca

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account