La Souffrance dans le Monde

Pourquoi tant de souffrance dans le monde?

Réflexion sur la souffrance dans le monde; sur le fait que nous choisissons notre bonheur et nos malheurs; sur le fait que nous cheminons et évoluons aussi à l’état d’Esprit;

Pauvreté indécente, souffrance, malheur, guerre est-ce juste?

souffrance dans le monde

Que penser, que dire de toutes ces situations de pauvreté indécente à travers le monde de toutes ces souffrances atroces causées par la pauvreté, la guerre et la sédition, l’ingérence et l’exploitation à outrance par les pays riches et les grosses compagnies sans scrupules, l’intolérance ou encore la maladie et les accidents? À quoi peuvent s’attendre ces pauvres victimes enfants, trop souvent orphelins, comme adultes?

Y a-t-il  même l’espoir d’une paix durable et de normalité?

Aussi terrible que sont toutes ces réalités, savez-vous que CHAQUE personne qui subit un malheur quel qu’il soit, où qu’il soit, A CHOISI de le vivre. Oui! Tous autant que nous sommes, du plus fortuné au plus abject, nous avons choisi de vivre, dans ses grandes lignes, tout ce qui nous arrive.

Appelez cela le ‘karma’, la ‘rétribution’ ou la ‘loi du juste retour’, nous avons tous choisi la vie que nous vivons. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire pour aider et soulager la souffrance. Au contraire! Il faut tout mettre en œuvre pour corriger toutes les situations de malheurs et d’injustice. Je suis conscient que cette affirmation sent le cliché et qu’elle n’est pas une consolation mais…

L’Esprit, l’Âme ne meurt pas à la mort du corps. Nous sommes des êtres spirituels immortels une fois créés. L’Esprit, quoi qu’éthéré, est une forme d’énergie réelle, concrète. La science nous enseigne, avec raison je crois, que l’énergie sous toutes ses formes n’est jamais détruite mais seulement transformée.

Le cheminement spirituel, le karma et la mort.

Le but de notre cheminement est d’atteindre la parfaite harmonie avec toute la création et éventuellement, avec Dieu. Cela est une aspiration inscrite profondément dans nos gênes. Il y a cela de merveilleux que nous avons autant de chances qu’il nous faut pour le faire dans ce que nous connaissons comme étant la ‘réincarnation’. De la matière brute que nous sommes au tout début, d’une vie à l’autre nous nous perfectionnons et nous nous rapprochons de plus en plus de Dieu. Nous accélérons notre vibration et élevons notre énergie. Dans son éternelle patience, il semble que Dieu prépare les hommes, l’humanité, pour un travail très spécial.

Après la mort, l’Esprit en tant qu’esprit, entre dans une période plus ou moins longue de réadaptation, à un temps de réflexion où il est en mesure d’évaluer son progrès, d’examiner ses objectifs et sa mission et de décider de revenir sur terre pour mettre en pratique toutes ces décisions, pour évoluer vers SES propres objectifs. Comme nous restons des individus, comme nous disposons tous du libre choix de tout accepter ou de tout refuser, nous n’évoluons donc pas au même rythme, à la même vitesse ni à la même intensité d’une vie à l’autre ou les uns par rapport aux autres. Cependant, nous oublions tout cela une fois rendus sur terre, nous n’aimons pas ça du tout et nous voulons que notre souffrance cesse.

Voilà pourquoi entre chaque vie, l’Esprit peut choisir de revenir sur terre dans différentes circonstances, différentes épreuves et différentes personnes avec qui évoluer. Plus les épreuves sont difficiles plus le progrès karmique peut être rapide. Plus le progrès karmique est rapide moins de fois l’Esprit a besoin de revenir sur terre, à moins de le vouloir. Voilà pourquoi la personne vivant les pires souffrances a peut-être choisi de les vivre; pour accélérer son karma ou souvent, pour accélérer le karma d’un être aimé.

Même si je n’ai pas encore atteint la ‘perfection’ moi, tel que je suis je peux avoir décidé de revenir dans un contexte particulier très difficile pour aider quelqu’un de ma ‘famille’ ou de ma ‘classe’ à évoluer, peut-être pour permettre une situation de karma, ou peut-être pour l’apprentissage d’une leçon bien précise. D’ailleurs, ce genre de sacrifice ne m’est jamais inutile non plus.

Heureusement nous ne sommes pas seuls.

Heureusement, dans ce cheminement l’Esprit (chacun de nous) n’est JAMAIS SEUL. Des ‘guides’, des ‘anges’ et des ‘êtres chers’ nous accompagnent TOUTE la vie durant. Ces êtres extraordinaires suggèrent, consolent, nous font réfléchir et ils peuvent souvent aplanir les difficultés; mais ils ne s’imposent jamais. Toutes les décisions sont prises, à tort ou à raison, par l’individu, à chaque fois.

Vous aurez compris, lectrice, que ce qui précède ne peut être établi aussi simplement et aussi succinctement. Cette matière est le sujet de tout un cheminement et de tout un engagement. Je poursuivrai donc cette songerie dans d’autres articles.  JMQ

Biographie Rev. Jean-Marc Quesnel

Posted in Songeries de Jean-Marc and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *